INTERVIEWS

Découvrez les Interviews de Focus Images 45.

Suivez-nous, réagissez et partagez sur :

Pour commencer, présentez-vous en quelques mots
Je m'appelle Sterenn, mais mon petit nom, c'est Seti, et j'aime vraiment bien que l'on m'appelle comme ça.

Je suis née il y a 26 ans en Bretagne, terre de légendes, et il y en a une petite qui raconte que j'aurais tenu un crayon avant de savoir marcher....
Je n'ai pas cherché à savoir si c'était vrai, mais ma passion du dessin m'a toujours accompagnée.

Quand avez-vous commencé à vous intéresser au tatouage et qu’est-ce qui vous a motivée ?
J'ai voulu être vétérinaire, égyptologue, boulangère, probablement princesse, dessinatrice de BD, artiste body art, sociologue, activiste écologiste, illustratrice. C'est finalement vers le tatouage que je me suis tournée, car l'appel de l'encre et de la peau ont été les plus forts.

Je suis venue au tatouage pas tout à fait par hasard, mais presque ! Après 3 ans en design graphique à L'ESAD d'Orléans, j'ai tenté un début hasardeux dans l'illustration, ou il m'a très clairement manqué quelque chose : le rapport humain sans aucun doute, mais ça, je l'ai su plus tard.

Le corps a toujours été un sujet central dans mon travail, qu'il soit scolaire ou personnel, et je m'étonne moi même d'avoir si longtemps ignoré le tatouage. C'est une amie (et aussi grâce à un contexte propice!) qui m'a présenté ce milieu, et mes premières références ont été des artistes avec un univers graphique très marqué, et qui continuent de m'inspirer beaucoup aujourd'hui ! De fil en aiguilles (sans mauvais jeu de mots...), après quelques rencontres et beaucoup de documentation sur le sujet, je me suis lancée, dans l'espoir qu'il y ait une petite place pour moi et mes couleurs.... Et une fois qu'on a goûté à la peau humaine, on est cuit !

Quelles ont été les étapes importantes dans votre vie de tatoueur ?
Mon apprentissage, et la recherche de celui ci, tout d'abord ! Ça m'a demandé pas mal de persévérance, et ça remet les pendules à l'heure sur pas mal de choses.

Mes premières expériences en shop, en tant que tatoueuse fixe , les conventions puis les guest m'ont permis par la suite d'approfondir la technique auprès de mes collègues. Je n'ai de cesse d'apprendre ! Et c'est un métier où le niveau évolue vite (et pour le meilleur!) et où il faut se remettre constamment en question.

Et la grosse étape de ces derniers mois a été bien sûr l'ouverture du shop !

Quels sont les sujets qui vous plaisent actuellement, et sur quoi travaillez-vous ?
Avoir mon propre espace et rythme de travail me permet de me recentrer un peu sur une technique qui me plaît beaucoup graphiquement, à savoir la retranscription de mes aquarelles sur la peau. Je suis enchantée de voir que mes petits tatoués suivent, et j'ai de plus en plus de demandes en ce sens ! Du coup je m'éclate ! Je veille cependant à ne pas me laisser enfermer par un seul style, et essaie de varier un peu les plaisirs.

Sinon, la nature et le corps sont des sujets récurrents, et que l'on peut trouver parfois dans mon travail, personnel notamment (même si la création perso est un peu ralentie ces temps ci … )

Avez-vous des projets ou des idées particulières pour 2016 ?
faire vivre Bleu Venin et que l'on sorte du studio avec le sourire aux lèvres, ça sera déjà pas mal ! J'espère aussi vraiment organiser des guest et pourquoi pas des journées walk-in ( préparation de flash inédits, dévoilés uniquement le jour J au shop, et c'est premier arrivé, premier servi!), avec de jeunes artistes dont j'apprécie beaucoup l'univers, et ce d'ici la fin de l'année.

J'aime assez l'idée que le shop puisse être un espace de travail à la cool et que les tatoués y trouvent des choses variées !

Et qui sait, peut être bouger de nouveau en guest et en conventions en 2017 ?

Quels sont les artistes qui vous inspirent et pourquoi ?
Ohllalaa, il y en a trop ! Pas mal de tatoueurs(ses) de l'est de l'Europe, qui ont une approche de la couleur, de la compo et de la « mise en page » sur le corps assez affolante : Musa Lukáš , Jessica Mach, Pis Saro, Marcin Alexander Surowiec, pour ne citer qu'eux. Il y a aussi le travail d'illustrateurs comme Tony Sandoval, Moebius, Druillet. Puis les artistes de la Renaissance florentine. Pour faire très court.

Avez-vous un souvenir particulier que vous souhaiteriez partager avec nous ?
Même chose, il y en a tellement, et ce n'est pas évident de choisir entre tous ces tête à tête encrés !

J'ai quand même eu une super session il y a peu avec un petit monsieur d'une soixantaine d'années qui s'est lancé pour une grosse pièce sur le bras. Il était comme un enfant avec son nouveau tatouage, et j'ai reçu ce petit message dans ma boîte mail le lendemain :
« Merci jeune fille d'avoir su exprimer mon souhait qui maintenant et pour toujours va m'accompagner dans l'intimité à " l'effet mes rides" du temps »

Voilà, c'est pour ça que je me lève le matin :)

Quel artiste aimeriez-vous que l’on interviewe ?
A la demande générale : Troll !

Quel conseil pourriez-vous donner à un tatoueur qui se lance ?
Accroche toi (surtout si t'es une fille!) ! Dessine ! Sois curieux (se) ! Humble ! Écoute ceux qui savent ! Écoute toi aussi !
Parce que là tu t'es embarqué(e) dans un truc..... Mais ça vaut le coup, crois moi.

Et un petit mot pour la fin ?
Le bisounours qui sommeille en moi remercie Focus Image 45 pour me permettre de présenter mon travail, ainsi que tous mes tatoués, passés ou futurs, pour la confiance qu'ils m'accordent et ce grain de sel qu'ils me laissent mettre dans leurs projets !

Keurkeur, guimauve et cocktails molotov.

Partager l'Article sur :

Dernières News du Blog

Frédéric SAGOT
Illustrateurs Interviews

Frédéric SAGOT

Luis Photographe
Photographes Interviews

Luis Photographe

Seti
Tatoueur Interviews

Seti

Anaele CHEROUX
Photographes Interviews

Anaele CHEROUX

Plume Mécanique
Modèles Interviews

Plume Mécanique